Carnet de mémoire

Il est de ceux qui choisissent l’appareil photo pour créer des liens avec les gens. En ayant en tête d’apporter cet engin partout où il ira, Claude décide d’aller à la rencontre de ceux qu’il croisera sur son chemin. Que ce soit lorsqu’il met les pieds en Indonésie ou en visite à Montréal, les clichés racontent des bribes dont il se souvient lors de ces face-à-face. Just Another Corner est son projet.

Comment avez-vous eu l’idée d’arrêter tout et de vous consacrer à ce projet ?
Je ne crois pas que j’ai eu envie de tout arrêter, mais plutôt de faire une pause pour me consacrer juste à la photo le temps d’une année. Je ne trouvais plus le temps nécessaire à dédier à la photographie, j’ai toujours eu du mal à faire plusieurs choses en même temps. Le métier de professeur d’école est intéressant, j’aime beaucoup le contact avec les enfants, mais je me sentais de plus en plus en désaccord avec mon administration. J’ai aussi eu une rupture amoureuse assez douloureuse qui m’a poussé à me remettre à fond dans mes projets.

perweri

Comment avez-vous décidé où vous comptiez partir ?
L’Indonésie était un voyage prévu avec mon amie, j’y suis allé seul. Pour le Canada, ma sœur réside là-bas depuis des années et j’ai saisi l’occasion. J’aime beaucoup le nord de l’Amérique que j’ai déjà visité maintes fois.

keleku

Pourquoi avoir choisi de photographier uniquement en noir & blanc ?
Avec mon appareil argentique, je ne peux pas développer la couleur et j’aime beaucoup le noir et blanc. Je suis dichromate, j’ai donc des difficultés à composer avec la couleur.

sabri

Tenez-vous à faire un pied de nez à ses nouvelles technologies qui facilitent la photographie en choisissant de photographier en argentique ?
Non, j’aime aussi photographier avec mon téléphone, j’ai des appareils numériques. Je le fais pour moi parce que ça m’apprend à prendre le temps. Avec l’argentique, chaque photo compte.

24112014-img423

Comment abordez-vous les gens que vous voulez photographier ? Avez-vous constamment une réponse positive ?
Chaque approche est différente, cela dépend du jour, de mon état de forme. Ce n’est pas évident tous les jours, le non est difficile à accepter. Au fil du projet, j’avais de moins en moins de réponses négatives. Je crois qu’à force, je commence à sentir le moment d’approche et à apporter une certaine énergie que le sujet ressent. L’acceptation est donc plus facile.

Je sens des différences dans les différents endroits où je me promène : à Chinatown à New York, c’était impossible d’obtenir un portrait, en Indonésie je n’ai quasiment pas eu de non.

luc

Je vous conseille d’aller lire les textes de ces portraits qui nous plongent dans un sympathique carnet de mémoire!

metaroundthecorner.wordpress.com


He is one of those who choose the camera to create links with people. Having in mind to bring his camera wherever he goes, Claude decides to meet the people he encounters on his way. Whether he was traveling to Indonesia or whether he was visiting Montreal, the photos that tell snatches of what he remembers from these face-to-face. Just Another Corner is his project.

How did you get the idea to stop everything and get on with this project?
I do not think I want to stop everything, but rather to take a break during a year to devote myself to photography. Before, I couldn’t dedicate time for this hobby, I have always struggled to do several things simultaneously. School teacher is an nice job, I like the contact with children, but I had a disagreement with the administration. I also had a painful breakup which prompted me to concentrate into my projects.

How did you decide where you should go?
Indonesia was a trip planned with my friend but I went alone. In Canada, I have a sister that lives there, so I took the opportunity. I love Northern America, I’ve been many times.

Why did you choose to shoot only in black & white?
I love black and white photos. I am dichromat, so I find it difficult to cope with color. Also, with films, I can not develop in color.
Would you say that you mock the new technologies by choosing to photograph with film?
No, I also like to shoot with my phone, I have a digital camera. When I take my antique camera, I do it for me because it teaches me to take the time to each photo.

How do you approach the people you want to photograph? Do you constantly have a positive response?
Each approach is different depending on the day of my state of mind. It is not obvious every day, no is difficult to accept. Throughout the project, I had fewer negative responses. I think with time I began to feel the right moment of approach.

I feel the differences in the various places  where I walk to : in Chinatown in New York, it was impossible to get a portrait, in Indonesia, I had almost no negative responses.

metaroundthecorner.wordpress.com

I suggest you to go read the texts of these portraits because it feels like we were reading a memory book!

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. TravelThread dit :

    Beautiful pictures – worth a thousand words!

    J'aime

    1. sonia2121 dit :

      I agree and you should go read what the photographer tells for each photo. Thanks for stopping by!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s