Paper

On troque le papier pour l’électronique. Les livres sont lus sur des écrans tactiles. Les pages d’un magazine se tournent virtuellement. Le dictionnaire s’ajoute aux plusieurs applications de notre téléphone. Pourtant, rien ne remplacera le papier. Même en ajoutant des caractéristiques pour recréer l’expérience du livre papier, rien n’y fera.

Tout de même, la question se pose, quel avenir pour le livre papier? Et pourquoi des gens décident-ils d’ouvrir de nouveaux concepts de librairie?

77099_10150326629170158_1444818_n

« Le livre, s’il vient à perdre sa suprématie, la retrouvera, pour la simple et bonne raison qu’il est déjà le soutien le plus simple et le plus efficace de l’écriture. »
Robert Lalonde, écrivain

88951papercup
Karen Kalou & Josette Youssef

J’ajouterais l’odeur d’un livre. Je ne crois pas que je m’y déferais de sitôt. C’est pourquoi j’ai beaucoup de mal à imaginer cet engouement au virage numérique. Sans doute pour cet amour du livre que Papercup Store a vu le jour. Un concept de boutique qui offre un moment de thérapie aux côtés de livres et d’une tasse de café au plus grand bonheur des citadins de la ville de Beyrouth. Cette librairie pourrait vite passer inaperçue, seulement, elle est devenue un point de rencontre. De par l’offre de livres sur l’art et de la tenue d’événements de lancements, la boutique perpétue le charme d’une librairie de quartier.

Après tout, la lecture est un partage, et il est plus facile de prêter son livre qu’une liseuse, n’est-ce pas.

Et vous, vous en pensez quoi de la survie du livre papier?

Papercup Store
papercupstore.com


Paper books are trade for numeric books. We are now reading books on tactile displays. We turn the pages of a magazine virtually. We add a dictionary among our applications on our phone. However, nothing is going to replace paper. Even if we try to recreate the experience of paper with numeric, nothing will do.

Somehow, we can not escape from these questions : what is the future of books? And why are people opening new concepts of library?

«The book, if it was about to lose its suprematie, it will get it back for the only reason that it is already the simplest and most effective support of writing. »
Robert Lalonde, writer

Not to mention the odor. There is no doubt that I can’t get enough of the scent of an old book. So, I wonder why there is such a craze around the venue of numeric. Fortunately, for the love of books people are still opening bookstore. A few years ago Papercup Store was born. This concept of bookstore offers a moment of therapy alongside books and a cup of coffee to the delight of townsfolk of Beirut. This library could easily go unnoticed but it became a meeting point. Due to the diversity of books on art and holding launch events, the store carries the charm of a neighborhood bookstore.

After all, reading is to share and it’s easier to lend a book to someone than your own e-reader.

And you, what do you think of the furture of printed books?

Papercup Store
papercupstore.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s